Menu principal

DU2I


Inscription 2022 en cours

Construisez les instruments de demain

  • Une formation technique de pointe dans le secteur de la recherche et des instruments high-tech

  • Une immersion d’un an dans un laboratoire de l’IN2P3

  • Dont un stage de 6 mois

 

Le DU2I, diplôme universitaire d’instrumentation pour la physique des deux infinis, forme des étudiants et étudiantes sortant de BTS (mécanique, électronique, électrotechnique, instrumentation) ou d’IUT (MP, GEii, GMP) pour devenir des technicien.ne.s capables de concevoir, développer, construire et faire fonctionner des très grands instruments de recherche tels que les accélérateurs et détecteurs de particules ou des télescopes.

 

Le diplôme est le fruit d’un partenariat entre l’IUT d’Annecy et l’IN2P3.

LST à La Palma © Daniel Lopez / IAC

Dès la rentrée vous rejoindrez un des laboratoires de l’Institut National de Physique Nucléaire et Physique des Particules du CNRS (IN2P3) disséminés en France.

Le premier semestre, récompensé par 12 ECTS, sera composé de cours théoriques et pratiques en distanciel au sein du laboratoire.

Le second semestre sera consacré à un stage rémunéré de 6 mois dans ce même laboratoire (8 ECTS).

Objectifs

En sciences fondamentales, repousser les limites de nos connaissances est inenvisageable sans instruments de plus en plus élaborés, créés, conçus, manipulés et entretenus par des personnes qualifiées.

Travailler sur ces instruments requiert un savoir faire et une expertise particuliers que l’IN2P3, du CNRS, souhaite transmettre à des assistant.e.s ingénieur.e.s dans les domaines de l’électronique, la mécanique, l’électrotechnique, la mécatronique et l’instrumentation de demain via le DU2I.

AMS sur la station internationale © NASA

Métiers visés et insertion professionnelle

Après la formation vous pourrez rejoindre des laboratoires du CNRS ou d’université ou encore des entreprises impliquées dans la recherche et l’innovation en tant que Techniciennes et techniciens en mécanique, électronique, électrotechnique, mécatronique…

(ex. : responsable d’atelier mécanique, concepteur de cartes électroniques, coordinateur technique de plateforme instrumentale, micro câbleur, régleur et opérateur d’accélérateur, concepteur de cibles, responsable de dispositifs cryogéniques, routeur de cartes à haute densité d’intégration, dessinateur/ projeteur de structures composites, intégrateur de dispositifs mécatroniques, monteur de cavités supraconductrices, préparateur de process matériaux…)

Le détecteur CMS au LHC ©CERN

A qui s'adresse la formation ?

BAC+2 : BTS ou IUT (GEii, MP, GMP…) dans le domaine de la mécanique, l’électronique, la mécatronique et l’électrotechnique.

Les étudiants de licence générale scientifique ayant acquis 120 ECTS (licence 2) pourront être admis sous réserve d’une validation de leurs acquis.

Exemples de BTS éligibles :

  • BTS conception des processus de réalisation de produits, option production sérielle

  • BTS conception et industrialisation en microtechniques

  • BTS électrotechnique

  • BTS techniques physiques pour l’industrie et le laboratoire

  • BTS systèmes numériques option électronique et communications